Longtemps j'ai cru que la godille chinoise,
c'était cela et seulement cela :



c'est à dire:
godhor.jpgGodhor2.jpg



C'est donc ce principe que j'ai adopté pour mon voilier précédent,
une Corvette, et mon Sangria actuel.
En fait, j'ai appris depuis qu'il existe deux autres modèles.

L'un, plus performant,

godillevert.jpg

C'est à dire:
godvert.jpg


L'autre, plutôt utilisé sur les petites embarcations :
C'est la souplesse de l'aviron qui permet de lui donner l'angle nécessaire
et de fonctionner alors comme le modèle présenté en premier ci-dessus.

godilsoupl.jpg

c'est à dire,
(d'après un dessin qui représente un systéme plus ou moins proche)

exempgodsoup.jpg

les deux premiers modèles exposés pour comparaison
les2godilles.jpg



Comment cela marche ? C'est pas compliquè !


Trois liens, trois vidéos :
Une vidéo du mouvement de la pelle de la godille occidentale.
Une vidéo du mouvement de la pelle de la godille chinoise.
Une vidéo du mouvement du manche de la godille chinoise.





les plans d'une godille chinoise traditionelle.
plangodillechi.jpg


Les plans (plus sommaires) d'une godille chinoise pour Sangria.
plan-godille-sangria.jpg






La construction de la godille de Clico.


Le moule : Une plaque d'aggloméré,
sur laquelle j'ai fixé du profil alu de section en L.
Le matériau : un lot de lambris en pin des landes, qualité sans nœuds.
Coût: environ 20 euros. Collage à l'époxy.

godsangria1.jpg

Brut de décoffrage…
godsangria2.jpg


Rabot électrique pour dégrossir, puis rabot à main,
pour la finition et…le plaisir.
godsangria5.jpg

godsangria3.jpg

godsangria4.jpg

godsangria6.jpg



La fixation de la godille chinoise


La méthode traditionnelle, simple et efficace.
fixationgodtrad.jpg


Les deux systèmes de pivot que j'ai envisagés

La version appliquée à ma corvette en 1990,
à partir d'un cardan de pied de mât de planche,
fixation.jpg

La dernière version, appliquée à Clico,
toujours un pied de mât, plus sophistiqué.
pied_mat_planche.jpg





La godille terminée, prête à poser (ou presque)


1.jpg


2.jpg


3.jpg


5.jpg


4.jpg


6.jpg


7.jpg


8.jpg


9.jpg


Le grand intérêt du système pied de mât de planche à voile,
tel qu'il se présente actuellement :
La godille s'installe directement, elle peut rester en place
sans crainte de la voir se déloger, et il suffit d'appuyer
sur le bouton rouge pour l'enlever…

10.jpg





Compétition d'embarcations propulsées à la godille chinoise


Godille japonaise devrait on dire
puisque c'est au pays du raffinement
qu'ont lieu ces épreuves surprenantes,
avec des navires traditionnels affublés de godilleurs latéraux.

competition.jpg





Les chercheurs.


Nous restons au Japon. Où séjournent quelques passionnés convaincus
des capacités de la godille……asiatique.

essai1.jpg

essai2.jpg

essai3.jpg





Quelques liens instructifs voir indispensables :


Une page sur les jonques chinoises, qu'on connait si peu finalement.
Tao-yin.com

Celle qui suit existe depuis déjà quelques années,
c'est là que j'ai puisé des informations précieuses
très difficiles à trouver avant l'avènement de la toile mondiale…
simplicityboats.com

Je me devais de signaler ce site internet : celui de Patrick Dupré,
un de ces chercheurs passionnés, qui lui aussi,
s'est pris d'intérêt pour la godille chinoise.
Grâce à lui, j'ai pu récupérer quelques photos et renseignements majeurs.
Qu'il en soit ici remercié.
Le site de Patrick Dupré